• je lis avec Mona et ses amis - CP

    J’ai publié ici hier un article sur la méthode de français « Mona » au Ce1. Voici aujourd’hui une petite présentation du manuel pour le CP.

    Je lis avec Mona et ses amis est une méthode de lecture autour d’un personnage Mona une petite sorcière.

     

     

     

     

     

     

     

    Tous les outils de la méthode :

    Livre de l'élève pour toute l'année avec :

    - 4 histoires de Mona la petite sorcière,  
    - un documentaire,   

    - une bande dessinée de Mona,
    - un conte intégral

    2 cahiers d'exercices pour s’entrainer en compréhension, vocabulaire, étude du code, étude de la langue, écriture et production d’écrit

    Un cahier d’écriture comme ça, plus besoin de préparer les cahiers !

    Le guide du maître avec CD audio (on y trouve l’enregistrement audio de toutes les histoires du livre de l’élève, les objectifs et le déroulement de chaque séance et des fiches photocopiables : évaluations, lexique illustré)

    Un fichier photocopiable de différenciation avec version CD-Rom pour pouvoir modifier les fiches

    Huit albums de lecture autour de Mona

    22 posters : posters-sons  et posters de vocabulaire.

    Organisation de la méthode :

    La répartition est faite sur 5 unités pour les 5 périodes. Chaque unité comporte 8 ou 9 épisodes et une double page révision de l’unité. Une évaluation est ensuite prévue dans le guide du maître (avec la possibilité de la photocopier). Puis vient une double page concernant l’étude de la langue et enfin deux autres doubles pages dédiées à la découverte d’autres types d’écrits (une affiche, un menu, une lettre, la « une » d’un journal, une BD), la poésie, des œuvres d’art et des références d’autres livres.

    Unité 1 : Mona la petite sorcière

    Unité 2 : Magie à l’école !

    Unité 3 : Drôles de vacances !

    Unité 4 : Mona mène l’enquête

    Unité 5 : D’autres textes à lire  (dans cette dernière unité, il n’est plus question de Mona sauf pour une BD)

    Les textes sont longs dès le début et cela peut faire peur mais Magnard explique que « la compréhension est, dans un premier temps, travaillée à partir des textes lus par l’enseignant, mais chaque texte comprend dès le début de l’année un passage lu par les élèves. Ce passage, identifiable par une couleur différente (texte en bleu) et par un pictogramme (Je lis), devient de plus en plus important au fur et à mesure de l’année ».

    Comment mettre en œuvre la méthode ?

    Une programmation est donnée dans le livre de l’élève mais il y en a une beaucoup plus détaillée et claire donnée dans le guide du maître. Cette programmation est plus claire car tout est prévu par semaine (les mots outils, les mots de référence, les sons étudiés, la compréhension, le vocabulaire etc..). C’est donc une méthode tout à fait faisable puisqu’elle a été pensée pour les 36 semaines d’école.  De plus, toujours dans le guide du maitre, une page de présentation est faiteau début de chaque unité dans laquelle on trouve une proposition de programmation juste pour l’unité (ces propositions prennent également en compte les exercices proposés dans le cahier afin que le travail soit réparti sur deux ou trois jour).

    Enfin, les auteurs précisent que pour chaque double page (sauf pour les 3 premières en début d’année), il y a 3 séquences réparties en 3 séances. Ces 3 séquences sont :

    - Compréhension et manipulation de la langue (divisé en 3 séances de 30 min environ)

    - Étude du code : phonème et graphème (divisé en 3 séances de 30 min environ)

    - Expression orale – Production d’écrit (divisé en 3 séances de 20 à 30 min)

    Cela fait environ 9 séances en tout puisque l’on peut par exemple compiler les 2 premières séances de compréhension et manipulation de la langue.                                                                                                                                                     

    Donc sur une semaine environ (parfois un peu plus mais c’est indiqué dans le guide du maitre) il faut faire ces 9 séances.

    Le « plus » de cette organisation est que toute liberté est laissée à l’enseignant pour placer dans son emploi du temps de la semaine ces 9 séances.

     

    Les évaluations prévues dans le guide du maître

    A la fin de chaque unité, on trouve une évaluation avec la grille récapitulative des compétences à photocopier pour chaque élève.

    L’évaluation prévoit des passations collectives (en lecture, connaissance du code et étude de la langue) et des passations individuelles (en langage oral, lecture, poésie). C’est hyper complet !!!

     

    Voici pour chaque unité les syllabes et mots qui sont prévus dans les évaluations

     

    Évaluations unité 1

    Ex 15 (syllabes dictées) : ma – ro – li – lu – ra – mo – ru – mi – lo – ri

    Ex 16 (mots simples dictés) : un mari – une mule – une mamie – rire – un ami

    Ex 17 (mots appris dictés) : un rat – le chat – la moto – il – elle

    Évaluations unité 2

    Ex 14 (syllabes dictées) : lu – pi – cho – sa – ni / to – mou – ro – non – sé (dire é de école) / pra – tri – lar – nor – mur Ex 15 (mots simples dictés) : un chou – le tonton – une tomate – un pou – le salami – une tartine

     Ex 16 (phrases dictées) : Mona a une petite pie. / J’ai une tache sur mon polo.

    Évaluations unité 3

    Ex 16 (syllabes dictées) : cho – bu – sa – tu – vi / dou – fu (si les élèves le demandent, préciser f de farine) – noi – pi – lon/ bra – tri – dro – var – por

     Ex 17 (mots simples dictés) : un bébé – une dame – une louve – une toile – du sable

    Ex 18 (mots appris) : un genou – un chapeau – une jupe – comme – voici

    Ex 19 (phrases dictées) : Fifi a une moto rouge. / J’ai une voiture noire.

    Évaluations unité 4

    Ex 13 (syllabes dictées) : ga – loin – toi – fou – pin (in de lapin) / cru – choi – tour – sor – clé

    Ex 14 (mots appris dictés) : un champignon – du cacao – un garçon – un citron – une main – une bague – un hibou – encore – celle

    Ex 15 (phrases dictées) : Paco va à la gare. / Il part à la montagne.

    Évaluations épisode 5

    Ex 15 (syllabes dictées) : mon – lui – voi – gui – cra – plu – bec – coin – bien – lion

     Ex 16 (phrases dictées) : La petite fille a vu un écureuil. /Aline joue du piano. /Maman aime les fleurs.

     

    Un extrait du guide du maitre 

     

    La première unité en détails

     

    Mon avis sur la méthode :

    Même chose que pour le CE1, je ne connaissais pas mais cette méthode est hyper complète et laisse une bonne latitude à l’enseignant pour se l’approprier, l’adapter et la mettre en œuvre dans sa classe. J’ai déjà eu des CP et j’ai travaillé avec deux autres méthodes qui sont pas mal mais celle-ci m’a l’air très équilibrée (entre la lecture, le code, l’étude de la langue, la production d’écrit…). Le personnage de la petite sorcière Mona est sympathique et les histoires sont mignones. La valeur ajoutée ici c’est que l’on peut retrouver Mona dans des albums détachés du manuel. Les élèves, lorsqu’ils seront bien entrés dans la lecture pourront retrouver la petite fille avec plaisir dans de vrais livres !

    Je recommande donc vivement cette méthode !!

    Les outils de la méthode

     

           

    Les huit albums

          

      

    « Des exercices pour les CMUne année de leçons de français au CM »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Milly
    Samedi 3 Septembre 2016 à 17:41

    Super tes explications, suis nvelle au cp , j'aimerai savoir comment planifier concrètement un épisode.

    suis un peu perdue !

    2
    Samedi 3 Septembre 2016 à 17:56

    Aïe, je crois que je ne vais pas pouvoir t'aider. Si quelqu'un passe par ici et peut donner son point de vue...

    3
    Tanaëlle
    Lundi 3 Avril à 21:49
    Bonjour,
    J'ai utilisé cette méthode durant trois ans. Et puis j'ai voulu changer pour taoki. Finalement la petite sorcière me manque et je recompte travailler avec elle l'année prochaine. Au début de l'année on travaille souvent un son sur trois jours. J'avoue que j intercalé souvent les phases orales dans des moments de creux ou quand je sens que mes petits élèves ont grand besoin de parler. Et puis chemin faisant les enfants se lapproprient tellement facilement qu'on peut travailler un son sur deux jours.ce qui laisse du temps pour faire de la production d'écrit, de la lecture suivie, de la grammaire. .. la grammaire qui est déjà très bien orientée ici. Il n'est guère nécessaire d'en prévoir plus.
    Vraiment c'est une méthode que j'adore : les histoires sont intéressantes (si vous avez déjà des lecteurs confirmés en début d'année, cela leur permet de ne pas s'ennuyer et pour les autres pas de panique puisque c'est la maîtresse qui lit); ensuite la partie grammaire est très complète. La partie compréhension est très présente également et pour finir la production d'écrit peut être travaillée collectivement ou laissée libre pour les élèves les plus rapides en autonomie. Personnellement au fil du temps je le suis constituée des fiches d'exercices supplémentaires pour mes meilleurs lecteurs pour qui je voyais bien que la partie purement phono était un peu ennuyeuse.ça permet donc aussi d'adapter chaque séance à chaque enfant : à partir d'une base commune on peut travailler différentes choses. Alors que par exemple, dans taoki, les textes sont tellement courts au début qu'il est difficile de proposer des exercices de compréhension aux
    Très bons lecteurs. Voilà, enfin moi j'adore ma petite mona et je repartirai là dessus à la rentrée prochaine !
      • Mardi 4 Avril à 10:17

        Bonjour Tanaëlle, merci beaucoup pour ton retour d'expérience !! Si tu as et si tu veux partager ton travail autour de Mona, mon blog t'est ouvert !!! Tu peux me contacter via ma boite mail (mon adress est dans la colonne de gauche du blog !)

      • Chris
        Jeudi 17 Août à 14:00

        Bonjour Merci Stefany pour cette présentation et merci Tanaëlle pour ce complément d'information.

        Je reprends un CP à la rentrée En 12 ans dans ce niveau ( + 20 ans en CM 1 et 2!, je suis une vieille maîtresse !) , j'ai expérimenté 3 méthodes, la dernière étant Chut je lis,  Je l'ai beaucoup aimée  mais je la trouve très complexe  et chronophage J'ai passé 1 an à tout adapter, ayant une classe des plus hétérogène bien que l'école ait été située dans un milieu assez voire très privilégié

        En septembre, je changerai de ville et de public, beaucoup moins favorisé celui-là. Je suis à la recherche d'une méthode plus facilement accessible pour les enfants mais également pour les parents , et qui me laisse du temps pour d'autres matières, pour travailler la lecture sous d'autres formes. 

        Mona me tente bien. J'ai trouvé peu de documents sur des blogs d'instits pour m'aider à me projeter . Et bien sûr, j'ai des tas de questions!

        - Je débute l'année par 1 semaine avec les Alphas et vous? Les avez-vous intégrés par la suite à Mona? 

        - Les affiches en vente avec Mona me semblent petites non? je compte en fabriquer une par son, au format A4 . Et vous?

        - Donnez-vous un cahier de références, de sons en complément à vos élèves? 

        - Utilisez-vous les cahiers d'exercices ? Sont-ils suffisants ou les complétez-vous ? Travaillez-vous le code, la compréhension?( Avec Chut, j'étais obligée d'ajouter beaucoup de phonologie pour mes enfants plus en difficulté, donc encore des photocopies...) Tanaëlle, as-tu des exemples de fiches à nous montrer? 

        - Utilisez-vous les albums proposés ? Si oui , à quel période? Et comment? J'ai acheté les cahiers et le manuel, mais pas encore les albums (sur mes deniers perso... alors j'attends un peu!) , je n'ai donc pas idée de leur contenu ni de leur valeur littéraire

        Dans le cas contraire, utilisez-vous d'autres albums? 

        - Utilisez-vous le fichier de différenciation? Vaut-il l'investissement?

        A l'avance, je vous remercie pour vos réponses !

        Chris

    4
    Lilibis
    Vendredi 9 Juin à 23:39
    Bonsoir
    Je vais etre pour la premiere fois en cp et mes collègues ont decidé d'adopter cette methode laissant Taoki.. cela me va plutot bien ; j'ai acheté les alphas car à la base je pensais les integrer sur une semaine pour ancrer certaines bases ; vous en pensez quoi avec cette methode ? Merci
      • Dimanche 11 Juin à 17:46

        De quelle méthode ? Mona ou les alphas ?

    5
    Mara
    Dimanche 23 Juillet à 07:01
    Merci beaucoup pour votre temps. Je vais travailler avec Mona à la rentrée et j'ai hâte,surtout
    6
    Mara
    Dimanche 23 Juillet à 07:03
    Merci beaucoup pour votre temps. À la rentrée, nous allons à la découverte de Mona. C'est agréable de lire de bons commentaires qui confirme notre choix d'équipe.
    7
    Lilibis
    Dimanche 23 Juillet à 09:35
    Lilibis
    Nous prenons Mona .. je fais juste 4 seances en intro avec les alphas
    8
    Jeudi 17 Août à 16:56

    Merci Chris (suite du commentaire 3 de Tanaëlle). Je vais laisser Tanaëlle répondre (si possible...) ou d'autres personnes qui ont eu l'expérience de cette méthode. Pour ma part, j'ai découvert la méthode, je l'ai épluchée mais pas utilisée car jusque là, je n'ai eu que des fractionné et très peu en CP. Quand j'ai eu des CP, j'ai travaillé avec Bulle notamment. 

    Je laisse donc la parole aux lecteurs de mon blog ! Et bien sûr si vous avez des choses à partager sur cette méthode, mon blog est ouvert. Vous pouvez me contacter via mon adresse mail (colonne de gauche) :)

    9
    Elisabeth
    Vendredi 18 Août à 21:24

    Depuis quelques années j'utilise cette méthode que j'adore car elle est complète et très progressive. Je rajoute de la production d'écrit, du vocabulaire, la méthode Borel Maisonny et un syllabaire. Je te remercie pour ton partage cela m'a beaucoup aidé. Cette année je vais avoir un tableau numérique dans ma classe. Est-ce que quelqu'un l'utilise avec cette méthode et comment?

    10
    Tanaelle
    Vendredi 25 Août à 17:36

    Bonjour,

    Alors, de mon côté, cette année j'avais délaissé Mona au profit de Taoki. Et je vais finalement revenir à Mona. Même si j'ai été déçue par Taoki j'en garde des points positifs: les lettres muettes grisées ou encore les arcs sous les lettres pour assembler les sons. Et je vais me servir de tout ça pour faire mes propres fiches de phono. Je compte aussi avec Mona, ajouter, comme dans Taoki, régulièrement des fiches de lecture qui n'apparaissent pas dans le manuel qui seront en fait les syllabes inversées. Je trouve qu'elles arrivent un peu tard dans la méthode de Mona.

    Les affiches ne sont pas trop petites pour les avoir utilisées. Néanmoins, comme j'utilise les alphas moi aussi en début d'année (et par la suite selon les enfants soit je continue, soit je les présente uniquement) ainsi que la méthode Borel-Maisonny, j'ai refait mes propres affiches ainsi sur la fiche, il y a le son, sa graphie, sa prononciation version BM et l'alpha qui correspond.

    Cette méthode je l'ai utilisée en REP+, elle a été très bien adoptée et a très bien fonctionné. Personnellement, je ne fais pas souvent la partie orale, je trouve qu'on a suffisamment l'occasion de faire ça ailleurs et autrement. Cela permet généralement de finir la méthode en elle-même début de la 5è période. Ce qui me permet ensuite de travailler sur des livres de lecture suivie, et c'est vraiment sympa !

    L'avantage de Mona, c'est que :

    1- il y a du texte

    2- il existe des premiers romans de Mona.

    Cela permet de donner un travail différent aux meilleurs élèves (on en a toujours qui apprennent rapidement à lire, voire qui savent déjà lire en arrivant au CP, et oui, même en REP !). On peut donc vraiment en faire profiter tous les niveaux. Moi je préparais des fiches de compréhension à faire en autonomie à mes élèves lecteurs et des questionnaires de compréhension sur le texte du son travail à ceux qui maîtrisaient le code du son, ou qui allaient plus vite. C'est une méthode qu'on peut donc facilement enrichir et compléter. Ce qui n'est pas possible par exemple avec Taoki, car il n'y a quasiment pas de texte au début. Alors après vous me direz qu'on peut prendre d'autres premiers romans. Mais là, l'avantage, c'est que l'enfant ne se sent pas exclu du groupe puisqu'il travaille lui aussi sur Mona, comme ses camarades, mais au moins, il fait un travail qui lui est adapté.

    Concernant les fichiers d'exercice, je n'achète que le premier. Il faut être honnête, cela soulage un peu le travail de l'enseignante : on peut une fois de plus adapté à chaque enfant : ils ne sont pas tous obligés de faire les mêmes exercices. Et cela permet de préparer un travail complémentaire ou de créer des exercices qui feraient défaut. Concernant le deuxième, je reprends certains exercices ou en fait d'autres, du coup je ne l'achète pas.

    Bon, comme vous l'aurez compris, moi je suis une fan de Mona ! Et les enfants accrochent très rapidement ! C'est vraiment gérable, le guide du maître est très bien fait. Dans cette méthode, j'arrive à trouver du temps pour faire manipuler les enfants, leur faire faire des petits jeux phonologiques, ... et la partie grammaire est incluse et largement suffisante. Avec TAoki je courrais après le temps et j'avais toujours l'impression de presser mes élèves.

    Pour cette année, en plus,  j'ai trouvé une marionnette peluche... on dirait exactement Mona ! (bon, j'avoue j'ai piqué l'idée aux collègues qui avaient acheté la mascotte de Taoki).

    Du coup, comme l'année passée, je vais pouvoir faire passer la marionnette dans les familles avec un cahier de bord pour y conserver un souvenir du séjour de Mona dans chaque famille. Les enfants avaient adoré l'année dernière et attendaient leur tour avec impatience.

    Sincèrement, je ne pense pas que vous serez déçus par cette méthode, en plus, j'ai des amies dont l'enfant a appris à lire avec cette méthode, et du point de vue de parents, elles l'avaient beaucoup aimé aussi.

    Les histoires (car il y a de vraies histoires) sont plaisantes, on y passe suffisamment de temps pour qu'elles soient appréciées et pas trop non plus pour que les enfants ne s'en lassent pas.

    Les mots outils ont le temps d'être appris par les enfants, il y en a un peu à apprendre à chaque fois (en gros, un ou deux tous les deux ou trois jours) alors que dans la méthode de Taoki, le rythme était très soutenu. Et l'avantage, c'est que, comme on a du temps, on a le temps de l'épeler, de remarquer des particularités, je les leur fais copier plusieurs fois en classe ou on l'observe pendant 30s on le cache on l'écrit, et on vérifie, on le travaille tellement ensemble en classe qu'en général, en rentrant chez eux, ils le connaissent par coeur.

    Il y avait une question sur le fichier de différenciation. Je l'ai acheté et finalement je m'en sers surtout pour ceux qui auraient fini plus tôt.

    J'espère que vous en serez aussi satisfaites que moi. Personnellement je me réjouis de reprendre cette méthode cette année.

    Bonne rentrée et n'hésitez pas si vous avez des questions !

    11
    Vendredi 25 Août à 22:55

    Coucou Tanaelle! Je suis vraiment contente que tu nous aies répondu et en plus tu as pris le temps de bien détailler et expliquer! Merci beaucoup !!!! Je n'ai pas de CP mais j'avais trouvé la méthode très riche et si j'avais des CP je pense que c'est ce que je choisirai!

    Si tu veux partager ton travail, n'hésite pas!

    Belle rentrée à toi!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :