• Un message à vous faire passer : Thierry Dias, auteur de "nous sommes tous des mathématiciens" a ouvert sa page facebook ici : facebook.com/tous.mathematiciens/
    Via cette page, il souhaite échanger avec les enseignants sur le thème des mathématiques et mettre à disposition des ressources et outils facilement exploitables en classe.
    Un premier événement aura lieu le jeudi 13 octobre à 18h sur la page Facebook : Thierry Dias interviendra en direct sur le thème des rituels mathématiques en classe et chacun pourra intervenir sur le chat.
     

    Venez nombreux !!!

    Et ici, un article sur son livre

     

     

     

     

      

    Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origineCa y est, je refais enfin un peu surface avec l'approche des vacances. La rentrée est toujours  un moment où tout nous tombe dessus, il y a plein de choses à gérer et je n'ai pas eu de temps pour mon blog... 

    Je vous présente quand même aujourd'hui un jeu (assez connu) que j'utilise en maths avec mes GS depuis cette semaine :                                                   le jeu des embouteillages (connu sous le nom de rush hour dans le commerce).

     

     Le "plus" de ce jeu c'est qu'on peut y jouer même en élémentaire !! L'an dernier dans la classe de CM1/CM2 où j'avais un quart temps, les élèves avaient un exemplaire de ce jeu au fond de la classe et allaient y jouer quand ils avaient un moment de libre.

    On trouve son utilisation dans le manuel "découvrir le monde avec les mathématiques, Situations pour la grande section" de Dominique Valentin.

    Les compétences travaillées :  - Se repérer sur un quadrillage.                                               - Respecter les règles de déplacement des véhicules.                                                           - Organiser mentalement une suite d’actions pour atteindre un but et être capable de la reproduire plusieurs fois. 

    Le but du jeu : Faire sortir la voiture rouge du parking  en respectant les règles d'action : avancer ou reculer sur sa ligne ou sa colonne. il est impossible de tourner ou de passer par-dessus un autre véhicule.

    Cette situation se déroule en plusieurs étapes : 

    1) on présente le matériel à la classe ainsi que les règles de déplacement : les véhicules ne peuvent qu'avancer ou reculer dans leur couloir (pas de virage à 90° et pas de changement de couloir).

    2) Appropriation de la situation en petits groupes : proposer une situation pas trop difficile au tableau (à la verticale pour que les directions soient les mêmes pour tous les élèves).Demander aux élèves ce qu'il faut faire pour faire sortir la voiture rouge ? Puis procéder par étapes pour déplacer les voitures jusqu'à ce que la rouge puisse sortir.

    3) Résolution de problèmes

    Les élèves résolvent chacun à leur place les différentes situations proposées sur les cartes à jouer. Ils ont aussi une petite feuille de contrat récapitulant toutes les cartes du jeu. A chaque fois qu'ils réussissent 2 fois à faire sortir la voiture rouge, ils peuvent cocher sur leur contrat le numéro de la carte à jouer résolue.

    Consignes pour les élèves : 

    - Tu prends une carte problème numérotée.

    - Tu disposes les voitures comme sur la carte problème.

    - Tu essaies de faire sortir la voiture rouge.

    - Quand tu as réussi à la faire sortir, tu remets els voitures à leur place et tu recommence pour être sûr de ta façon de faire.

    - Si tu y arrives une seconde fois alors tu peux mettre une crois dans la case de ta feuille de contrat.

     

    Dans la version de Dominique Valentin, le jeu de base est adapté : les élèves ne jouent que sur une grille 5x5. Il faut cacher une ligne et une colonne pour obtenir le jeu réduit.

    J'avais acheté pour ma classe un jeu mais évidemment, ce n'est pas assez alors une collègue m'en a prêté un et j'ai fabriqué les autres en plastifiant les grilles et les voitures et les élèves se débrouillent plutôt bien pour l'instant. Je n'ai pas encore mis en place les contrats mais ça sera fait la semaine prochaine.

    Voici le matériel que j'ai utilisé pour fabriquer les cartes et les grilles (5 x 5) : 

     Les voitures       Les grilles et les cartes problème

     

     

    Ici, j'ai trouvé quelques vidéos montrant les élèves en train de jouer 

    Pin It

    votre commentaire
  • Les Oralbums sont des  albums pour apprendre à parler. Contrairement aux oralisations classiques d’albums qui visent à habituer les enfants aux structures de l’écrit et donc à préparer de futurs lecteurs, les Oralbums proposent des textes de l’oral tels que les conteurs de l’oral en produisent. A chaque âge (ou niveau), correspond un texte adapté.

    L’objectif est d’améliorer les compétences de production orale des enfants, ce que l’on ne peut atteindre en oralisant des textes de l’écrit. 

    La démarche :
    - L’enseignant présente à plusieurs reprises les illustrations de l’album au grand groupe et raconte l’histoire dans le registre de l’oral, à l’aide des commentaires. Il est très important que l’enseignant ne se montre pas en train de lire.
     

    - On procède au jeu de la recherche de pages à l’aide de l’album photocopié pour chaque élèves (seulement les illustrations).
     

    - Les élèves doivent ensuite être capable de commenter les illustrations pour raconter l’histoire à leur tour, devant un petit groupe, le groupe-classe, voire une autre classe qui ne connaît pas l’histoire.

     

    Ce que cela favorise :

    - Diversification des pronoms que les enfnats utilisent,

    - Construction du système temporel de plus en plus élaboré

    - Complexification de la syntaxe

     

    Les albums et documents utiles :

     La grille d'évaluation PS/MS élaborée par Philippe BOISSEAU :  

    Quelques oralbums :

         

    Pin It

    3 commentaires
  • Afficher l'image d'origineUn appel aux âmes généreuses !! Comme vous le savez sans doute, je vais avoir des GS cette année. Je n'en ai pas eu beaucoup depuis ces dernières années (plutôt en fractionné) donc je n'ai pratiquement pas investi dans du matériel ou des manuels... C'est pourquoi, je fais appel à votre aide.
    Auriez-vous les ouvrages suivants ?
    - Collages et Arts visuels , GS (Retz)
    - Graphic'arts (access edition)
    - 30 phonèmes en 30 comptines
    - Réussir son entrée en production d'écrits GS/CP

    Ah, je cherche aussi désespérément "Bonne nuit Mulotte"...
    Merci d'avance à toutes celles et tous ceux qui me répondront !!

    Pin It

    3 commentaires
  • Afficher l'image d'originePour cette rentrée 2016, je vais avoir une classe rien qu'à moi en GS. Et, je voudrais instaurer des moments de détente et de relaxation dans ma classe. J'ai déjà pratiqué la chose l'an dernier avec les CM2 que j'avais à mi-temps mais trop peu à mon goût. Cette année va être l'occasion idéale.

    Voici ce que j'ai trouvé et qui me parait intéressant sur le site de l'académie de Grenoble

    D'abord, la relaxation, c'est quoi ?

    C'est prendre un temps pour se ressourcer pour penser à son corps en entier, hors des contraintes scolaires. C'est rechercher un relâchement musculaire, prendre conscience de sa respiration.

    Et la respiration alors ?

    C'est par la respiration que nous prenons, conservons ou rejettons les tensions. La moindre action, pensée, sensation ou émotion, modifie le rythme de la respiration. C'est en leur faisant faire des exercices de respiration que les enfants vont apprendre à respirer.

    La relaxation à l'école c'est quoi ?

    C'est  travailler sur soi: connaître son corps, ses ressources, ses besoins (détente, attention, respiration) : éducation à la santé.

    C'est travailler son schéma corporel, latéralisation, dissociations des parties du corps.

    C'est aussi travailler sa relation aux autres: le vivre ensemble: relations entre élèves, entre les élèves et le maître.

     

    Des séances de relaxation pour qui, pour quels effets?

    1) Pour les enseignants: qui en travaillant sur eux-mêmes obtiendront des résultats sur le plan personnel et professionnel. « On enseigne ce que l'on est ». Notre comportement induit souvent le comportement des élèves.

    2) Pour les élèves: les exercices proposés leurs permettent de mieux se connaître , d'apaiser leur agitation et d'être plus disponibles pour les apprentissages, de leur procurer un bien être physique et psychique. L'effet attendu est d'améliorer les capacités d'écoute, l' attention, de favoriser l'efficacité du travail scolaire, de prendre conscience de son corps.

    3) Pour la classe: cette activité permettra de construire des relations différentes entre le maître et les élèves et entre les élèves. Le vivre ensemble s'en trouvera transformé.

    Quelle mise en oeuvre à l'école ?

    Il ne s'agit pas d'un moment de sieste ! Il est à mon avis judicieux d'avoir testé avant la séance sur soi pour pouvoir mener l'activité de façon efficace mais aussi pouvoir se détendre.Cela peut permettre également d'anticiper les réactions des élèves ou bien leurs difficultés.

    Des objectifs différents pour des temps différents et des exercices différents:

    On peut mener des exercices en classe sur des temps courts pour se relaxer et se concentrer, avant une activité, entre deux activités. (Ce que j'ai essentiellement fait l'année dernière et ce qui a bien marché mais qui finalement n'est pas une démarche assez aboutie sans les 2 propositions qui suivent). 

    Des exercices en salle de motricité pour démarrer ou terminer une séance.

    Des séances complètes de relaxation qui donnent toute son efficacité à la démarche. 

     

    La démarche justement, 

    Il est important d'insister sur l'aspect ludique de l'activité. D'autre part, il faut accepter que certains exercices ne plaisent pas à certains enfants. Les élèves doivent se sentir en confiance. Ce moment est un moment de complicité entre le maître et l'élève. Les consignes sont données d'une voix douce. Le rythme des mouvements doit suivre celui de la voix. Les mots employés doivent êtres simples, clairs: employer des images qui parlent aux enfants: le gros ballon, l'étoile de mer... Parfois, on constate que les mots sont inutiles: alors on mime et l'élève n'a plus qu'à imiter le mouvement. Cela l'aidera à trouver le chemin dans son corps. Au fur et à mesure des exercices et/ou séances, le vocabulaire deviendra de plus en plus précis. 

     

    La séance de relaxation:

    La séance peut avoir lieu à n'importe quel moment de la journée. La durée varie entre 20 et 30 minutes. La séance fait travailler toutes les parties du corps.

    * Les phases de la séance: Elle se déroule en trois temps:

    1) La phase préparatoire: elle se compose d'exercices favorisant l'attention, la concentration et la recentration.

    2) La phase active: elle met en jeu les extrémités, les parties du corps, la colonne vertébrale. On y pratique des exercices de massages, les postures, les mouvements, des exercices d'équilibre et de respiration.

    3) La phase passive: c'est la phase de relaxation proprement dite: exercices de relaxation et de visualisation. Les situations proposées peuvent varier selon la vie de la classe, des réactions des élèves et de leur état physique. La notion de plaisir doit primer. On peut si nécessaire écourter la séance. Les enfants adorent retrouver dans une séance des exercices qu'ils connaissent bien. On en profitera pour affiner la réalisation des exercices dans la répétition. La réussite et le plaisir partagés sont grandement liés à cette répétition. On introduira des exercices nouveaux pour varier ou pour enrichir les séances.

     

    Sur internet, on trouve un site super que j'ai découvert récemment : http://www.rye-yoga.fr/ notamment dans la partie "Ressources" puis "exercices" où il y a quelques idées d'exercices et de séances à mener avec les enfants.

    Il y a bien sûr "Calme et attentif comme une grenouille" que je détaille ici,  "le yoga des tout-petits" (plutôt pour les enfants en bas-âge et les PS/MS) qui permet d'apprendre quelques postures de yoga, un ouvrage "Gestion des émotions - 35 activités pour aider votre enfant à mieux vivre les émotions" qui s'adresse aux enfants de 3 à 10 ans et enfin, "des comptines de relaxation".

         

    Pin It

    1 commentaire