• Maternelle

                                  Sommaire

       Petite Section

     

      Moyenne Section

     

     

        Grande Section     

                                      Les ressources utilisables 

                                             

  • Afficher l'image d'origineCa y est, je refais enfin un peu surface avec l'approche des vacances. La rentrée est toujours  un moment où tout nous tombe dessus, il y a plein de choses à gérer et je n'ai pas eu de temps pour mon blog... 

    Je vous présente quand même aujourd'hui un jeu (assez connu) que j'utilise en maths avec mes GS depuis cette semaine :                                                   le jeu des embouteillages (connu sous le nom de rush hour dans le commerce).

     

     Le "plus" de ce jeu c'est qu'on peut y jouer même en élémentaire !! L'an dernier dans la classe de CM1/CM2 où j'avais un quart temps, les élèves avaient un exemplaire de ce jeu au fond de la classe et allaient y jouer quand ils avaient un moment de libre.

    On trouve son utilisation dans le manuel "découvrir le monde avec les mathématiques, Situations pour la grande section" de Dominique Valentin.

    Les compétences travaillées :  - Se repérer sur un quadrillage.                                               - Respecter les règles de déplacement des véhicules.                                                           - Organiser mentalement une suite d’actions pour atteindre un but et être capable de la reproduire plusieurs fois. 

    Le but du jeu : Faire sortir la voiture rouge du parking  en respectant les règles d'action : avancer ou reculer sur sa ligne ou sa colonne. il est impossible de tourner ou de passer par-dessus un autre véhicule.

    Cette situation se déroule en plusieurs étapes : 

    1) on présente le matériel à la classe ainsi que les règles de déplacement : les véhicules ne peuvent qu'avancer ou reculer dans leur couloir (pas de virage à 90° et pas de changement de couloir).

    2) Appropriation de la situation en petits groupes : proposer une situation pas trop difficile au tableau (à la verticale pour que les directions soient les mêmes pour tous les élèves).Demander aux élèves ce qu'il faut faire pour faire sortir la voiture rouge ? Puis procéder par étapes pour déplacer les voitures jusqu'à ce que la rouge puisse sortir.

    3) Résolution de problèmes

    Les élèves résolvent chacun à leur place les différentes situations proposées sur les cartes à jouer. Ils ont aussi une petite feuille de contrat récapitulant toutes les cartes du jeu. A chaque fois qu'ils réussissent 2 fois à faire sortir la voiture rouge, ils peuvent cocher sur leur contrat le numéro de la carte à jouer résolue.

    Consignes pour les élèves : 

    - Tu prends une carte problème numérotée.

    - Tu disposes les voitures comme sur la carte problème.

    - Tu essaies de faire sortir la voiture rouge.

    - Quand tu as réussi à la faire sortir, tu remets els voitures à leur place et tu recommence pour être sûr de ta façon de faire.

    - Si tu y arrives une seconde fois alors tu peux mettre une crois dans la case de ta feuille de contrat.

     

    Dans la version de Dominique Valentin, le jeu de base est adapté : les élèves ne jouent que sur une grille 5x5. Il faut cacher une ligne et une colonne pour obtenir le jeu réduit.

    J'avais acheté pour ma classe un jeu mais évidemment, ce n'est pas assez alors une collègue m'en a prêté un et j'ai fabriqué les autres en plastifiant les grilles et les voitures et les élèves se débrouillent plutôt bien pour l'instant. Je n'ai pas encore mis en place les contrats mais ça sera fait la semaine prochaine.

    Voici le matériel que j'ai utilisé pour fabriquer les cartes et les grilles (5 x 5) : 

     Les voitures       Les grilles et les cartes problème

     

     

    Ici, j'ai trouvé quelques vidéos montrant les élèves en train de jouer 

    Pin It

    votre commentaire
  • Les Oralbums sont des  albums pour apprendre à parler. Contrairement aux oralisations classiques d’albums qui visent à habituer les enfants aux structures de l’écrit et donc à préparer de futurs lecteurs, les Oralbums proposent des textes de l’oral tels que les conteurs de l’oral en produisent. A chaque âge (ou niveau), correspond un texte adapté.

    L’objectif est d’améliorer les compétences de production orale des enfants, ce que l’on ne peut atteindre en oralisant des textes de l’écrit. 

    La démarche :
    - L’enseignant présente à plusieurs reprises les illustrations de l’album au grand groupe et raconte l’histoire dans le registre de l’oral, à l’aide des commentaires. Il est très important que l’enseignant ne se montre pas en train de lire.
     

    - On procède au jeu de la recherche de pages à l’aide de l’album photocopié pour chaque élèves (seulement les illustrations).
     

    - Les élèves doivent ensuite être capable de commenter les illustrations pour raconter l’histoire à leur tour, devant un petit groupe, le groupe-classe, voire une autre classe qui ne connaît pas l’histoire.

     

    Ce que cela favorise :

    - Diversification des pronoms que les enfnats utilisent,

    - Construction du système temporel de plus en plus élaboré

    - Complexification de la syntaxe

     

    Les albums et documents utiles :

     La grille d'évaluation PS/MS élaborée par Philippe BOISSEAU :  

    Quelques oralbums :

         

    Pin It

    3 commentaires

  •  Dans cet article, je donnerai quelques références de manuels, méthodes, matériel que l'on peut utiliser en classe. Je l'étofferai donc au fur et à mesure de mes découvertes !!  

     

     

     

     

    Je commence tout de suite avec un manuel qui m'a été présenté lors d'une conférence pédagogique sur les rituels en maternelle.

    Il s'agit de la méthode Mathé-Matous.

    Elle concerne la GS, la MS et l'ASH. Pour la PS, la méthode devrait sortir prochainement ! On peut aussi l'utiliser en aide personnalisée.

    La méthode est constitutée d'un guide pour l 'enseignant et d'un livre pour le matériel.


    Voici un  exemple de matériel à utiliser en géométrie. Les élèves observent la carte du bonhomme rectangles puis doivent, pour systématiser, tracer des rectangles à main levée (sur les pointillés) les rectangles du bonhomme en petit format. 

    Il y a une progressivité des formes étudiées tout au long de la maternelle.

     


    C'est donc une méthode très complète !!!


              

    Pin It

    4 commentaires
  • Sommaire

    Agir et s'exprimer

    avec son corps

    Albums

    Coloriage coin de lecture

    Comptines

    et

    jeux de doigts

    Percevoir, sentir,

    imaginer, créer

     Rituels

    Découvrir le monde

    (mathématiques)

     

         
    Pin It

    3 commentaires
  • Les albums échos PS, MS, GS (1DVD)Comme à la rentrée j'aurai deux quarts temps dans deux Petites Sections, je commence à plancher sur un projet dont une des maitresse m'a parlé. Il s'agit de l'album écho mis en place par Philippe Boisseau.

    Ce genre d'album est appelé ainsi car il est l’écho d’une activité, d’une situation vécue en classe. L’objectif pédagogique principal est de développer le langage chez le jeune enfant et enrichir son lexique.

    Il existe deux sortes d'albums :
     - Ceux à la 1 ère personne avec 6 à 8 photos. Ils s'adressent à des enfants mutiques ou à      grand débit non structuré ou à ceux qui ont des problèmes de syntaxe par  rapport à leur âge  (enfant non francophone par exemple).
                                                       - Ceux à la 3 ème personne avec de 8 à 10 photos. Ils s'adressent aux autres enfants de la                                                        classe.

    La démarche :

     Photographier l’enfant en situation

     Découverte des photos par l’enfant. Noter (ou enregistrer) les réactions verbales de l’enfant (on peut aussi les provoquer par des questions : "qu’est-ce qui se passe ?")

     Reprendre les propositions de l’élève en les complexifiant un peu au-delà des possibilités de l’élève (en gardant les structures de l’oral présentatifs, reprises anaphoriques, exclamations..., en s’aidant de la programmation syntaxique qui se trouve plus bas)

      Une fois terminé, présenter l'album à l'enfant en relation duelle (à l'accueil) pour les albums à la 1ère personne ou en petit groupe pour les albums à la 3 ème personne.

    La façon de présenter l'album peut varier : 

    - On laisse parler l'enfant, on reformule ;
    - On lit le texte et l'enfant reprend.
    - On invite aussi les parents à entrer dans la classe à l'accueil pour lire l'album à leur enfant.
    L’enfant peut aussi l’emprunter au même titre qu’un livre de bibliothèque.
    La lecture est faite régulièrement jusqu'à ce que l'enfant soit capable de présenter son album aux autres.

     

    Les situations propices :

    motricité, collation, ateliers "cuisine", anniversaire, coin jeux

     

    L'organisation en classse :

     L'individuel : l’échange se réalise entre l’enfant et l’enseignant. Il peut s’établir lors du passage aux toilettes, de l’habillage, de la récréation ou tout autre moment privilégié où l'enseignant peut se retrouver seul avec un enfant…

     Le petit groupe : les élèves sont répartis en groupes de 5 à 8 enfants, selon les effectifs de la classe et les possibilités d’encadrement.


    Les ressources utiles

    La programmation syntaxique    

    Il s’agit de travailler sur :
    - la syntaxe,
    - les pronoms,
    - les prépositions,
    - les complexités

     

                                                      Enrichissement du lexique : Vous trouverez sur le site de l'académie de Rouen la liste des                                                          750  mots à savoir pour la Petite section : Clic

                                  16/07/12   Grille de mots pour la PS classés par thèmes (de Philippe Boisseau) 

    Les manuels sur lesquels s'appuyer

      

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique